mardi 17 mars 2009

Emploi pour vendeuse : état des lieux et horizon



Les métiers de la vente sont aussi nombreux et diversifiés que les besoins de l’ensemble des branches d’activités du tissu économique. Faisant partie des domaines d’activités commerciales, les métiers de la vente bénéficient du poids grandissant du tertiaire dans la formation de la croissance économique. Ce sont des métiers qui bénéficient largement des périodes fastes. Cependant, bon nombre de ces métiers et emplois dans les domaines de la vente sont précaires du fait qu’ils dépendent des potentiels des marchés et de la bonne santé de la consommation d’un bien ou d’un service donné.

De par le fait que ce sont des métiers fortement féminisés, l’emploi de vendeuse est la forme la plus visible dans le marché du travail. L’emploi pour vendeuse fait partie des emplois qui offrent le plus de poste à pourvoir à l’horizon 2015 et ce, selon une étude de la DARES. Les besoin en emploi pour vendeuses sont généralement corrélés avec l’expansion des activités commerciales mais aussi au remplacement des générations qui partent à la retraite. En ce sens, rappelons aussi que l’emploi pour vendeuse, à titre d’exemple, bénéficie d’une moyenne d’âge assez jeune de 38 ans.

Cette moyenne d’âge relativement jeune est la résultante de la composante physique nécessaire dans l’exercice du métier de vendeuse. Généralement, l’emploi pour vendeuse offre la possibilité de faire beaucoup d’heures supplémentaires. Le travail d’une vendeuse peut bien couvrir une plage horaire qui s’étend de 10h du matin jusqu’à 21h du soir, en moyenne. Toutefois, plus on va vers les métiers les plus qualifiés dans les métiers de la vente, moins la dimension physique s’impose et plus l’âge moyen des employé augmente et peu même offrir des opportunités d’emploi pour nos seniors. Nos seniors qui ont l’atout de l’expérience notamment dans le domaine des relations et la facilité des contacts humains.








Par ailleurs, l’emploi pour vendeuse est généralement un emploi à temps plein et ce, comme en témoigne le statut de plus de la moitié des effectifs employés. Un statut qui explique le besoin de continuité dans les relations avec les clients notamment dans les domaines de la grande distribution et de la distribution de proximité. Les domaines de la distribution en gros affichent ce même besoin de continuité dans l’exercice des fonctions. 

En termes d’offres d’emploi standards sur le marché, l’emploi pour vendeuse bénéficie nécessairement de la mention des conditions de travail. Des conditions qui peuvent changer les profils des postes à pourvoir et imposeraient indirectement des contraintes à l’embauche. A titre d’exemple, l’emploi de vendeuse sur les Champs-Elysées ou dans une grande surface ne demanderait pas à priori les mêmes aptitudes. La mobilité est aussi un critère de sélection pour certains métiers de vente telle que la vente sur le terrain. Pour le reste et en termes de rémunérations, les revenus dans les emplois dans les métiers de la vente sont assez variables et ce, corrélativement aux primes ou commissions que peuvent toucher les vendeurs.